Cercles de femme

Mes inspirations, mes ancrages

La triple déesse

La triple déesse représente la jeune fille, la femme et la grand-mère. Ces trois facettes représentent à la fois le cycle de la vie, de l'expérience et du savoir. Mais également des concepts tels que la maternité, la femme sauvage, la femme sage, la guérisseuse ou encore la guerrière.

Cette trinité se fond également dans le cycle lunaire. Avec la Nouvelle Lune, la Lune Croissante et la Pleine Lune. Montrant ainsi le pouvoir et l'attirance entre l'astre et la féminité ainsi que leur régulation réciproque.

Cette triade est très ancienne et se retrouve dans de nombreuses cultures indo-européennes. Chez les Grecs, on retrouve les 3 déesses sous le nom d'Hécate (la lune noire- la mort), Séléné, la pleine lune - la femme dans la force de l'âge et enfin Artémis, la lune croissante, la naissance. 

 

 

 

 

 

 

La roue de l'année

La roue de l'année est l'iconographie parfaite des cycles de vie, de mort de la nature et du cycle solaire. Malheureusement, dans notre société, nous ne respectons plus cette danse. Nous devons être en forme pour la rentrée de septembre, alors que c'est durant ce mois que s'amorce la descente vers le cycle de fin, le repos ou la mort de la faune et la flore. Au moment où nous sommes plein d'énergies, nous partons nous reposer en vacances. Beaucoup d'entre nous sentent un brin de déprime vers octobre... ce n'est pas pour rien. 

Cette merveilleuse roue se base sur les traditions celtiques et scandinaves, elle a été reprise et étoffée par le mouvement wicca. Il n'en reste pas moins que la plupart des célébrations ont été récupérées par syncrétisme par les Chrétiens. ex. La Samain ou Halloween est devenue la fête des morts et la Toussaint avec les mêmes significations. 

Huit célébrations se partage le calendrier. Les 4 sabbats majeurs hérités des celtes: la Samain (31 octobre - 2 novembre), Imbolc (1er-2 février), Beltain (30 avril- 1er mai) et Lugnasad (1er- 2 aout). S'en suit les sabbats mineurs représentant les solstices et les équinoxes: Yule (19- 23 décembre), Ostara (20-23 mars), Litha (19-23 juin) et Mabon (20-23 septembre).

J'aime célébrer les cercles en synchronicité avec la roue de l'année. C'est une rencontre énergétique, magique et en raisonnance avec les siécles et les traditions anciennes. Rendez-vous sur la page Evénements pour retrouver un cercle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Féminité sacrée

Une de mes premières intentions dans la célébration d'un cercle de femmes est de permettre à cahcune d'entre elles de retrouver sa féminité ou simplement découvrir cette force, l'élan vital qui anime chaque femme.

Plusieurs concepts-clef existe en anglais. En français, ces nuances n'existent pas. Embodiment: récupérer le pouvoir de son corps. Matérialiser la force vitale dans chacune de nos cellules et principalement dans le bas du ventre, la zone pelvienne et les sphincters. Ce qui correspond aux 3 premiers chakras. La femme avec le temps peut se déconnecter de son corps. Soit à cause de la maternité, soit par perte d'estime de soi, de confiance en soi. Ou bien parce qu'elles n'osent pas parler de leur besoin profond d'émancipation. Nous arrivons ici au concept de Empowerment. Un terme qui commence à se traduire de plus en plus souvent par "Empuissancement". Nous savons au fond de nous que nous avons besoin de trouver cette énergie ultime, ce moteur qui nous maintient femme. Dans notre société, cela passe souvent par le contrôle du corps au lieu de sa libération. On cherche à perdre du poids, à plaire, on fait du sport comme un évitement à regarder à l'intérieur de soi. 

Ce qui change dans la perception du féminin sacrée est que au lieu d'aller de l'extérieur vers l'intérieur, nous allons à l'intérieur pour rayonner à l'extérieur. 

Le féminin sacrée, c'est permettre à notre déesse intérieure de se révèler. De se considérer parfaite dans le ici et maintenant. Ainsi, nous pouvons entrer dans un cercle vertueux de réappropriation de notre existence en tant que femme. 

Une autre problèmatique se pose dans la vie d'une femme: dans le langage de tous les jours, cela se nomme les crises qui se manifestent par un besoin de changement considérable. Cela se manifeste par des séparations, un changement professionnel, une reconversion, ou bien une recherche profronde de développement personnel. 

Je considère le terme de "crise" inapproprié. Je préfère le terme "adaptation". Nous sommes des êtres vivants. Et lorsque nos valeurs et nos besoins ne sont plus remplis, notre inconscient détecte bien avant nous que nous ne sommes plus alignées. Des signes somatiques se manifestent comme le sentiment de déprime, la tristesse, l'anxiété. Ces crises cycliques se produisent régulièrement durant notre vie. Ce que j'attendais à 20 ans ne correspond plus à 40 ans etc.  

Notre inconscient est simplement entrain de nous dire "passe à l'action pour survivre". Nous fonctionnons comme n'importe quel animal. C'est à ce moment qu'accepter la femme sauvage en nous devient inéluctable. La rencontre avec notre femme primitive, qui fonctionne sans filtre social, renforce nos pouvoirs sensitives, sexuels, introspectives et spirituels. 

Le cercle

Ouverture et clôture

Mes cercles ont toujours une ouverture et une clôture. L'ouverture appelle à la protection du grand Tout Cernunnos et de la triple déesse. Puis à une purification rituelle. Chaque femme se doit d'établir des intentions claires si elle souhaite trouver des réponses durant le cercle, Mais elle peut se laisser porter par la danse, le mouvement et les vibrations. Être sans attente et dans l'instant présent.

La clôture sert aux remerciements du grand TOUT et de la triple déesse. 

Confidentialité

Il est primordial que tout ce qui se passe dans le cercle reste dans le cercle. Les femmes se livrent sans tabou. J'insiste pour que le cercle soit un espace où nous pouvons célébrer et respecter la vulnérabilité de chacune. Accepter d'être vulnérable est le premier pas pour démarrer l'empuissancement. 

Partage

Nous sommes libres à l'intérieur du cercle de partager tout ce que l'on désire. J'aime accueillir ce partage sans jugement, avec un amour inconditionnel et authenticité. 

Nous sommes libres également de ne rien partager.

Création et Artisanat

Durant mes cercles, j'aime dédier un moment sacré à la création. Que ce soit des bijoux, de la peinture, de l'écriture, de la danse, du dessin, des cosmétiques aux huiles essentielles qui ont de nombreux pouvoirs. Chacune peut ainsi matérialiser ce moment par un objet sacré pour elle.

Informations pratiques

Pour toutes informations sur les Cercles, contactez moi par email ou par téléphone

© 2021 by Roselyne Mialet - The Crown Happiness

  • w-facebook
  • Twitter Clean